04/04/2009

Ma seconde rencontre avec Bono et U2...

canalplus...difficile de dire comment j'en suis arrivé là, un concours pour être dans le public puis sûrement quelques contacts bien placés et un peu de bagout pour finalement être la personne du public pouvant interagir en direct avec Bono et The Edge lors de leur passage en live sur le plateau de Canal + le 23 février passé.

Ambiance surchauffée sur le plateau du Grand journal de Michel Denisot : le groupe
U2 , en pleine promotion pour la sortie de son nouvel album No line on the horizon, a chanté en direct deux titres : Get on your boots et Breathe .

Pendant que le groupe joue "Get on your boots", on m'installe près de la table autour de laquelle ils vont être interviewés. La pression monte...01945174-photo-u2-sur-le-plateau-du-grand-journal-de-canal-le-23-fevrier-2009


...fin du morceau, ils s'installent et l'interview commence normalement, sur un ton polissé. Bla bla...les plus grands....blabla...comment trouver l'insiration....bla bla....le guitariste le plus influent...blabla.

"Et nous allons demander à une personne du public ce que lui inspire un groupe comme le vôtre, une légende! ...   C'est Raphaël qui nous rejoint (c'est moi!)..."

Et me voilà face à Bono et The Edge, n'en menant pas large et commençant à expliquer qu'en effet, ce qu'ils ont fait depuis leurs débuts est phénoménal, qu'ils ont imposé leur style, que leur manager est sûrement l'un des meilleurs du monde et que maintenant, le systême U2 est rôdé et permet surtout d'imposer leur musique au monde sans laisser le choix!

...oups...  Stupeur!

Petit vent froid sur un plateau acquis à la cause U2 et sur lequel tout a été calculé et maîtrisé jusque là par l'équipe U2.

Je me reprends donc : " Vous savez, j'ai adoré ce que vous avez fait et ne remets pas en cause cela mais dans votre situation, vous n'êtes plus au courant de la façon dont les petits groupes, existants dans le monde entier et condamnés à demeurer dans leurs garage, ont évolué, sont particulièrement bons, créatifs et innovants mais ne pourront jamais bénéficier de la machine commerciale qui est la vôtre et qui fera toujours vendre en imposant le produit dans nos oreilles même si ce n'est plus aussi bon et innovant (ce que je pense de leur dernier album qui, à part 1 ou 2 morceaux, me fait dire qu'ils ont fait le tour de leur sujet maintenant)".

Re-oups...

Et Denisot de reprendre : " euh...ce n'est sûrement pas ce que voulait dire notre invité mais..." ...    

et là The Edge reprend de plus bel : "Non laissez-le parler, pour une fois qu'on ose un peu nous dire les choses, profitons-en!".

Et moi : "Je vous respecte vraiment et resterai d'ailleurs fan de l'ensemble de votre oeuvre mais j'ai du mal à vous entendre vous auto-proclamer meilleur groupe du monde ou jouant dans une autre division. Tout est une question de goût et les meilleurs sont peut-être dans les petits locaux de répet. Vous êtes par contre sûrement les mieux entourés commercialement!".

Et Bono de conclure : " On s'est déjà vu nous! Tu viendras encore en stade nous voir?"
Et Denisot de lancer le groupe pour un second morceau live!

Pfiou, quelle histoire! Et impossible pour moi d'en connaître la fin! Me suis-je fait mettre dehors par la sécurité de Canal+ ou par l'équipe U2? Comment suis-je rentré chez moi?
En tout cas, quand mon réveil a sonné, je me suis juste dit : "pffff, 2ème fois que je rencontre Bono en rêve! C'est grave docteur?"

Souvenir de la première rencontre.

Les commentaires sont fermés.